POUR FAIRE
UN DON !

Facebook

Mission

L’Association de loisirs pour personnes à autonomie réduite (Alpar) a vu le jour dans le quartier Rosemont en 2002 grâce à l’initiative de personnes bénévoles, elles-mêmes à autonomie réduite. Notre organisme vise principalement à briser l’isolement des aînés du grand Montréal qui ont difficilement accès aux activités organisées dans la communauté à cause de diverses limites physiques dues à l’âge, la maladie ou un handicap. Nous visons également à favoriser l’intégration et la participation de ces personnes au sein de leur communauté.

Historique

Au début des années 2000 plusieurs organismes offrant des services aux personnes en perte d’autonomie mettaient en lumière le problème d’isolement social chez les aînés ayant un handicap physique. Ces derniers éprouvent de la difficulté à s’intégrer à des activités s’adressant à la population en général. De nombreuses personnes souhaitent participer à des activités sociales mais y renoncent, à cause de l’ampleur des difficultés vécues lors de ces tentatives.

En effet, bien que de nombreux efforts aient été déployés pour améliorer l’accessibilité des lieux publics, plusieurs facteurs rendent difficile l’intégration des personnes ayant des limitations physiques : la difficulté d’accès au transport en commun, le besoin d’équipement sécuritaire, l’impossibilité de se mouvoir rapidement, la méconnaissance des services adaptés ainsi que le sentiment de retarder le groupe.

Les activités offertes par les groupes d’âge d’or sont souvent peu adaptées aux gens ayant des capacités limitées (danse en ligne, quilles, voyages…) et se déroulent dans des lieux difficiles d’accès (ex : sous-sols d’église). De plus, le profil de ces personnes ne correspond pas aux centres de jour thérapeutiques qui accueillent de plus en plus une clientèle ayant de lourdes pertes cognitives.

C’est donc à la suite de ce constat que naquit l’idée de fonder un groupe répondant au besoin de socialiser de personnes ayant des limitations physiques. Ainsi, le 29 janvier 2002, une première rencontre regroupant des personnes à mobilité réduite, des représentants du CLSC de Rosemont et du Carrefour Communautaire Montrose eut lieu afin de jeter les premières bases du projet. En septembre 2002, le groupe obtenait sa charte et formait son premier conseil d’administration.

Au mois de juin 2006, l’organisme emménageait dans les locaux tout neufs du Centre Gabrielle-et-Marcel-Lapalme. L’Alpar avait maintenant pignon sur rue et pouvait enfin recevoir un plus grand nombre de personnes dans des lieux physiques mieux adaptés.

À l’automne 2007, en présence de près d’une centaine de personnes, l’Alpar soufflait ses cinq bougies d’anniversaire. Au cours de cette même année, l’organisme mettait sur pied, un programme de rapprochement interculturel afin d’adopter une approche inclusive à l’endroit des aînés issus des communautés culturelles.

En 2008, l’organisme obtenait un financement récurrent du Ministère de la Santé et des Services sociaux dans le cadre du Programme de soutien aux organismes communautaires et engageait sa première employée permanente. En 2010, une augmentation du financement de base permettait à l’organisme d’embaucher une deuxième personne assignée principalement à l’animation.

Enfin, en 2011, préoccupé par la santé mentale des personnes âgées et de leurs proches aidants, le personnel de l’organisme mettait sur pied un programme de prévention intitulé Ma santé de la tête aux pieds.

Le 12 septembre 2012, l’organisme a célébré son 10ième anniversaire.

2017 © ALPAR. Une création de IDNUAGE.